Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Toute l'actualité de Marie-Reine Hassen

Marie-Reine Hassen, économiste, CEO CFII, ancien ministre en Centrafrique.

En Centrafrique, les élections rendent les gens fous. Marie-Reine Hassen.

Publié le 21 Janvier 2016 par Marie-Reine Hassen

Marie-Reine Hassen s'adresse aux individus lâches qui portent des attaques, cachés derrière leur écran.
Marie-Reine Hassen s'adresse aux individus lâches qui portent des attaques, cachés derrière leur écran.

EN CENTRAFRIQUE LES ELECTIONS RENDENT LES GENS FOUS

Chers amis et sympathisants,

J'ai été absente 6 jours de France et aussi des réseaux sociaux. J'ai séjourné aux Emirats Arabes Unis, alliant séjour de travail et vacances.

Dès mon retour ce soir j'apprends que pendant mon absence la haine de certains s'est abattue sur moi pour un article contre M. Dologuélé que j'aurais écrit et publié. Dans leur ignorance, ils sont incapables de faire la différence entre un texte que j'écris et signe, et celui que je partage.

Ce texte dont le titre est: "Pas proche des Centrafricains, mû par ses propres intérêts", se trouvait sur mon mur, comme tant d'autres textes, et je l'ai tout simplement partagé, comme tout le monde. De même, j'ai partagé un texte sur M. Touadéra: "Moi, Premier Ministre" qui n'est pas tendre non plus.

Je n'ai aucun intérêt à attaquer les uns et les autres, c'est bas et méprisable. Je n'ai pas besoin de ça pour exister. J'ai des valeurs et des principes que de toute évidence ces gens n'ont pas reçu, n'ayant eu aucune éducation.

Ces réactions totalement idiotes montrent les limites intellectuelles de ces compatriotes et démontrent à souhait que la haine et les frustrations sont toujours bien encrées dans les coeurs. L'attitude de ces Centrafricains me donne raison quand je prédis que ces élections ne résoudront pas les problèmes de la RCA, très profonds et bien ancrés. Je m'en suis retirée en connaissance de cause. Je reste lucide et clairvoyante. Je préfère me tenir au-dessus de la mêlée, loin de l'excitation générale, de l'agitation, des fortes tensions qui font perdre la tête à certains individus faibles.

La bêtise centrafricaine est toujours là, tenace, et c'est cette bêtise insurmontable qui continue à nous aveugler, nous étouffer et répandre le sang des innocents. Je viens de découvrir des pays qui se sont construits et modernisés en 20 ans, dont pour certains le pétrole n'est pas le fuel. Ils sont mus par l'amour de leur pays et une solide volonté politique. Depuis plus de 50 ans un peuple piétine, écrasé par la méchanceté et la haine, avec une classe moyenne qui injurie, détruit et reste indécrottablement négative. Pendant que les autres travaillent et évoluent, les Centrafricains préfèrent tourner en rond, se mordre les uns les autres et pourrir dans leur ignorance et leur obscurité. Au 21è siècle la RCA a régressé à l'âge de pierre.

J'ai le courage de mes opinions. Je ne me cache pas lâchement derrière un écran pour dire ce que je pense, je m'exprime publiquement et librement dans les débats, lors de conférences, à la télévision, à la radio et dans des articles. Que ces individus sortent donc de l'obscurité de leur caverne et nous rejoignent en pleine lumière. Pour ceux d'entre eux qui savent lire et décrypter, "L'allégorie de la caverne de Platon à la sauce centrafricaine", écrite et signée par Marie-Reine, les éclairera peut-être.


Marie-Reine Hassen.

http://mariereinemrh.over-blog.com/2015/09/l-allegorie-de-la-caverne-de-platon-a-la-sauce-centrafricaine.html